Bertrand MUTTELIER

Background

Comme on dit aux USA born and raised in Belgium, je suis né et j’ai grandi en Belgique, je suis donc belge, 60 balais, et j’habite toujours ce royaume. En formation, j’ai l’équivalent d’un BAC +3 en compta, et j’ai commencé la radio en 1982. C’était à Radio Caroline à Boussu en Belgique. Et c’est à cette époque que je suis devenu Bertrand Muttelier sur les ondes. Par timidité, peut – être, j’ai préféré changer de nom. Et comme mon vrai prénom est Eric, il y avait déjà à Caroline trois autres animateurs qui se prénommaient Eric…
J’y suis resté 5 ans, j’animais au début un quotidienne en début d’après-midi et puis je suis passé le weekend pour une émission sur les années 60 (déjà !!) Caroline était devenue SIS et allait passer sous l’aile de Nostalgie. Il fallait faire un choix, j’ai tout quitté pour travailler dans le domaine de l’assurance et de la finance. Pas passionnant mais ça paie bien. Je reviendrai sur une WEB RADIO 33 ans plus tard à la demande de Ruddy Urbain (ex de Caroline et aujourd’hui dans les matins Weekend sur RCM) en 2020 pour animer sur Link à Dour en Belgique
Mes hobbies sont la musique (toutes les musiques sauf le RAP ou je n’y comprends rien et le métal trop métal ) mais je vibre plus avec le blues et la country rock
La moto occupe une place importante dans ma vie et j’aime la photo même si depuis quelques temps je ne la pratique plus tellement.
j’adore cuisiner (un autre hobby) et donc j’aime vraiment beaucoup de choses. La cuisine méditerranéenne et italienne en particulier restent mes préférées
J’aime lire et apprendre des langues. Je parle couramment le néerlandais (en Belgique c’est un plus) et puis je parle régulièrement l’allemand avec des collègues de Francfort, l’anglais par la force des choses, è poi l’italiano perché è une lingua meravigliosa (je fais l’impasse sur le patois picard que je maitrise assez bien au point de rejoindre une troupe de théâtre patoisant)
Sur RCM j’anime MEMPHIS AVENUE qui cible la musique country, rock et blues des états unis. Ce n’est pas le vrai reflet de ce qui se fait aux USA, car le Hip Hop et RAP ont pris le pas sur ces musiques, mais je donne ma version de ce que pourrait être une radio américaine le vendredi soir de 21 à 23 h. un peu comme la vision du cinéma américain d’Eddy Mitchell à l’époque de son émission La Dernière Séance.

Rate it
0%